Quand un président envenime inutilement la situation ...

Mais quelle mouche avait piqué le président de Val d'Orge ? 
Vexé par des réserves déposés par le club d'Arras lors du match aller,  il s'était juré
de rendre la pareille au match retour quitte à créer un climat délétère qui aurait pu 
se terminer par des incidents plus graves .....
A 14h, ce cher monsieur se fait déjà remarquer en photographiant les 2 buts et en exigeant 
que ceux-ci soient mesurés ... Aprés différents palabres, l'arbitre décide de mesurer la hauteur
des buts . Le verdict tombe : 2,40m au lieu de 2,44m . Val d'orge porte donc réserve car le match 
va forcément être faussé (quid alors de tous les matchs disputés depuis le début de saison garçons et 
filles compris). Fin du 1er épisode.
Sur le terrain, les spectateurs assistent à une rencontre agréable , dans un bon état d'esprit.
Il en est pas de même dans les tribunes ou sur le banc des visiteurs où les insultes pleuvent sur notre chère région du Nord et les gens qui la peuplent.
Fin de la rencontre, Val d'orge a remporté la rencontre 3-2, les équipes se serrent la main et rentrent au vestiaire. A ce moment, certains supporters de Val d'Orge veulent rentrer sur le terrain, le responsable de sécurité s'empresse de fermer la grille d'accés à clé. 
A ce moment, un coach de Val d'Orge , ouvre une porte sous les tribunes pour inviter leurs supporters à féter la victoire, porte qui donne directement sur le vestiaire des arbitres ...
S'ensuit une bousculade pour interdire l'accés .... La police est appelée ... Heureusement le calme revient.
Mais aux dernières nouvelles, ce cher président aurait envoyé un courrier à la FFF pour se plaindre de violences qu'il aurait subi lors de cette bousculade ....